Je pensais que tu étais le bon

C’est bête la vie parfois et elle réserve bien des surprises.

Il y a trois ans, la surprise c’était lui. Sortant d’une longue relation, je voulais être seule, tranquille et n’avoir de comptes à rendre à personne. Puis, la vie fait que nous nous sommes rencontrés au bon moment. Le bon moment pour moi qui allais mieux et pour lui qui se sentait prêt à tenter le coup avec quelqu’un. Nous avons tout de suite été sur la même longueur d'onde, je me suis sentie bien dans ses bras dès les premières minutes. Avec lui, j'ai été moi-même et j'ai été (très) vulnérable. Lui aussi d'ailleurs, alors qu'il ne laisse pas grand monde aller au-delà de sa carapace de marabout barbu. Et c'était si bien. Nous avons toujours eu une relation respectueuse, ne voulant jamais faire de mal à l'autre. C'était tellement relaxant comparé à ma précédente relation qui était à postériori très malsaine.

Aujourd’hui, la surprise c’est encore lui, mais pas dans le même sens. Il ne sait plus où il en est et il ne comprend pas ce qui lui arrive. Alors, il a pris la décision qu’on arrête en me sortant une sorte de « c’est pas toi, c’est moi » car il ne va pas bien, lui personnellement, et qu’il faut qu'il règle ses problèmes.

Qu’est-ce qui s’est passé? Je ne sais pas, lui non plus d’ailleurs. On s’entend si bien, on rigole ensemble, on se chamaille, on parle de divers sujets, on a pas de problèmes d'argent, on a pas mal la même vision de la vie. C’est pas ça, le bonheur? Apparemment que non. Alors, c’est quoi? Je suis pas « chiante » et je lui laisse sa liberté. Je m’entends bien avec sa famille et ses amis et c'est pareil de son côté. On aime la bouffe, le ciné, prendre des marches. C’est quoi, le foutu problème? Est-ce que c’est trop plate de bien s’entendre? On dirait. 

Je tombe de haut et il faut que je me rende à l’évidence, il n’est pas le bon. Le pire, c’est qu’avant, je ne croyais pas en « l'amour pour toujours » ou au concept d’âme soeur. Mais avec lui, j’y ai cru. J’aurais pas dû.

J’ai beaucoup de mal à accepter sa décision, parce que je pensais qu’on allait surmonter tout cela ensemble, qu’on allait remonter ce premier creux de la vague. Parce que notre histoire en vaut la peine et que notre histoire est spéciale. Tout le monde doit penser ça de son histoire, mais je le ressens dans mes tripes: notre histoire est spéciale et elle fut très belle. Il est ma première histoire saine, remplie de respect et d’amour, il est ma première histoire où je voyais un grand et bel avenir ensemble. Ce n’est pas rien. 

Je suis frustrée, en fait, et je me dis un peu le fameux « tout ça pour ça ». Parce qu’on en a vécu des aventures, qu’on s’est dépassés et qu’on s’est aimés très fort, ça je le sais.

J’espère sincèrement qu'il va aller mieux et qu'il va trouver son bonheur. Ça me fait mal de me dire que celui-ci ne sera pas avec moi, mais nous sommes censés souhaiter le bonheur des gens qu’on aime. 

Je pensais qu'il était le bon, je le pense encore, mais il faut désormais avancer séparément. Cela va être difficile, mais j’imagine que la vie me réserve encore quelques surprises...

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES